Shopping Cart

Martine Chantereau

Martine Chantereau

Avez-vous un mode d’évasion personnelle favori ?

      Je m’évade depuis toujours par l’apesanteur et l’onirisme, et l’évasion est totalement intérieure, et, plus physiquement, par le trait et la couleur observés autour de moi ou longuement travaillé à l’atelier. Ces évasions du quotidien, mentales et livrées sur papier, sont inépuisables et inusables.

 

Quelle exploration créative vous procure le plus de plaisir ?

          J’ai, depuis des décennies, une exploration non-stop du ciel, du bleu, de tout ce qui décolle et emporte bien au-delà du quotidien et du connu, faisant une part immense au rêve, indispensable nourriture de l’esprit.

 

Quelles en sont les clés ?

         Mes clés pour ces rêves profondément cultivés sont l’optimisme et la fantaisie, ouvrant l’un et l’autre des aires de bonheur invulnérables.

La ténacité  en fait un moteur perpétuel.

 

Quel souvenir en gardez-vous ?

         Une partie de ma vie d’artiste s’est jouée dans des voyages à travers le monde à regarder, dessiner, peindre ce que je voyais autour de moi. Ce que l’on a ainsi traduit engendre des souvenirs inoubliables de ce qui a été vécu sur place. Ce qui veut dire que cette intensité permanente liée à l’art est de tout bord.

Gardez-vous une place pour le partage ?

           J’aime beaucoup faire découvrir ces bonheurs de création à qui s’en approche et s’ouvre à ces « décollages ». On partage alors des moments uniques, surtout que chacun diffère dans sa façon de voir les choses, ce qui est toujours plein de surprises.

 

Finalement, quel est votre moyen d’expression préféré ?

           Je m’exprime par le dessin, et la peinture, mais aussi par la gravure, le collage, la sculpture, l’écriture, et j’associe sans arrêt les uns et les autres dans la plus grande liberté.

 

 

Older Post Newer Post